fbpx

Avec l’augmentation de l’espérance de vie, le nombre de personnes âgées ne cesse d’augmenter, posant de nouveaux défis pour les gouvernements, les communautés et les individus. Selon l’étude menée par le ministère de la santé, ChuPADom, en France, un tiers de la population aura plus de 60 ans d’ici 2030. A l’heure actuelle, seuls 6 % des logements sont adaptés.

DOMetVIE, expert dans les travaux d'aménagements adaptés

Touchés personnellement par les problématiques d’adaptation du logement pour un proche en situation de dépendance et désireux d’entreprendre, Nicolas SAUMONT et Mickaël COHEN ont décidé de créer DOMetVIE, la première société spécialisée pouvant accompagner les séniors sur l’ensemble de leurs projets d’autonomie. 

Rester à domicile le plus longtemps possible est un besoin sociétal et humain. DOMetVIE est convaincu que le bien-être de nos aînés et des personnes à mobilité réduite passe par un habitat confortable, sécurisant et valorisant. Par son métier, DOMetVIE aide les familles à solutionner leurs difficultés, et participe au plan de l’Etat pour maintenir les aînés à domicile.

 

Pour les seniors, certaines actions du quotidien peuvent devenir difficiles, voire dangereuses. C’est par exemple le cas lorsqu’il faut monter les escaliers. Les proches peuvent alors se sentir démunis, mais voici quelques conseils pour vous permettre d’aider le senior.

Nos conseils pour accompagner le senior

Lorsque monter les escaliers devient une épreuve pour le senior, leurs proches ont parfois du mal à réagir et à savoir comment les accompagner.
Pour aider un senior, vous pouvez d’abord lui donner de précieux conseils. S’il peut encore monter les escaliers seul mais avec des petites difficultés,
voilà les étapes à suivre. Pour assurer sa stabilité, il faut que la personne âgée se tienne des deux mains à la rampe. S’il n’y a pas de rampe, il peut alors être intéressant d’envisager l’installation d’une main courante. En plus de ce conseil, il faut penser à dire au senior de monter en premier sa jambe la plus forte pour pouvoir ensuite s’appuyer dessus pour monter l’autre jambe.

Si le senior a encore du mal à monter et que vous êtes à proximité, vous pouvez l’aider à monter en vous plaçant devant lui et en prenant ses mains pour avancer ensuite à son rythme.

Avec ces conseils, le senior pourra monter les escaliers plus facilement. Cependant, cela ne peut que rester une solution provisoire dans la mesure
où le risque de chute est toujours présent. De plus, il est difficile pour les proches d’être présent tout le temps dans le domicile du senior. Il faudrait
donc envisager d’autres solutions.

Si cela devient trop difficile, optez pour le monte-escalier

Lorsque les seniors ne sont plus rassurés au moment de monter les escaliers ou s’ils n’y parviennent plus de manière autonome, la meilleure solution reste d’installer un monte-escalier.

Cet appareil incontournable de l’aménagement PMR a pour objectif principal de vous permettre d’accéder à tous vos étages en autonomie pour que vous puissiez profiter de votre domicile dans son ensemble et de vos proches à n’importe quel moment de la journée. Grâce au monte-escalier extérieur, vous pourrez même aller dans votre jardin malgré les marches qui vous en séparent jusqu’ici.

Les monte-escaliers s’adaptent à toutes les formes d’escaliers puisqu’il existe le monte-escalier droit et le monte-escalier tournant. Ils aideront les seniors à franchir leurs étages de manière sécurisée et confortable. Tout ceci est garanti par le système d’arrêt d’urgence de cette installation PMR et par son fauteuil et son repose-pied ergonomiques.

Dom&Recap

Pour les seniors, monter les escaliers est parfois un défi. Si nous pouvons vous donner quelques conseils pour les aider à monter seuls, cela reste une situation qui doit être temporaire.

Afin de réellement améliorer le quotidien des seniors et leur permettre de retrouver le sérénité, Dom&Vie a développé des solutions de monte-escaliers parfaitement adaptées à chaque problématique.

Nos conseillers pourront répondre à vos questions à ce propos et au reste de vos interrogations concernant l’accessibilité au 09 70 24 60 86.

Comme vous le savez ! les JO d’été de Tokyo ont été reportés à l’année prochaine. Temple pour les plus grands exploits, les jeux olympiques sont l’apogée d’une carrière pour un sportif de haut niveau. Mais lorsqu’on réfléchit, les jeux peuvent être aussi un moyen pour un sénior de participer et pourquoi pas de gagner la plus grande récompense : la médaille d’or.

Voici une liste non exhaustive des sports où un sénior peut montrer tout son talent lors des olympiades :

Équitation !

Ce n’est pas juste un sport ! C’est la combinaison entre l’art, l’harmonie et la technique. Le cheval n’est pas juste un animal ! c’est votre meilleur compagnon. Vous devez former la symbiose parfaite afin de briller. On ne recherche pas juste la performance ! on cherche la beauté du geste, l’élégance, la classe…  

Tir à l’arc !

La précision est un élément essentiel dans notre vie. Le tir sur la cible est excellent moyen de canaliser les émotions. Les capacités physiques ne sont pas indispensables. Le tir à l’arc offre le calme, la concentration et améliore la coordination des mouvements. C’est un sport adapté à tous les âges qui réunit le corps et l’esprit.

Tennis de table !

Le sport de raquette le plus pratique pour une personne âgée. Les conditions climatiques ne sont pas un problème, le sport se joue en intérieur. Le « ping-pong » requiert des compétences : concentration, perception de l’espace visuel, coordination motrice entre les yeux et les mains. Le cerveau est aussi obligé à fonctionner, ce qui aide face à certaines maladies comme la maladie d’Alzheimer.

Golf !

Le geste, la classe, (comme l’équitation !), voilà ce qui nécessite un bon golfeur. Idéal pour exercer son équilibre, sa coordination, son corps, le golf développe la précision et la patience. Avoir le swing est également propice pour une personne âgée souffrant de vieillissement cérébrale et d’exploiter pleinement ses capacités neuronales.

Alors nos chers séniors ! les JO ? Ça vous tente ?

Nous le savons tous ! Le sport est le meilleur remède contre les maux que notre corps peut subir. Pas réservé uniquement aux jeunes, l’activité physique est recommandée aux séniors. Le sport est l’indicateur d’une bonne santé et le prolongement d’une vie active et autonome. Malgré tout, certaines précautions sont à prendre pour la bonne pratique physique, notamment pour les personnes âgées.

Cela va sembler normal ! Mais connaitre sa condition physique avant de s’adonner à une nouvelle activité sportive est primordial. Un rendez-vous avec son médecin traitant doit être préconisé. Il vérifie vos capacités et vous conseille sur la bonne marche à suivre. L’entrainement doit être progressif ! Quand on commence une activité, on ne doit pas commencer « à mille à l’heure », surtout lorsqu’on est à un âge avancé. La régularité est importante, essentiellement pour éviter les douleurs qui peuvent survenir (courbatures).

Vous ne voulez pas être seul à faire votre sport ! l’activité en groupe est une bonne solution. Faire du sport avec d’autres personnes peut même être plus amusant. Bien sûr ! faire du sport avec des individus ayant les mêmes capacités physiques est le plus approprié. La compétition est un mot à bannir. Elle nécessite des efforts qui peuvent s’avérer être trop violents pour un sénior. Le sport est tout d’abord l’essence de la vie où les personnes s’amusent tout en faisant attention à leur santé.

On ne le répétera jamais assez ! Avoir le bon équipement est nécessaire afin de pratiquer le sport de manière adaptée. Il faut des chaussures et des vêtements efficaces pour limiter les impacts d’une possible blessure. Lorsqu’il fait froid, être bien habillé permet de faire face aux risques d’hypothermie.

Dernière chose ! l’eau reste votre meilleur allié. Boire régulièrement est essentiel pour pouvoir s’exercer sportivement et éviter la déshydratation.

Prenez ces conseils en considération et portez-vous bien !

« Les réseaux sociaux, c’est pour les jeunes ! »
Voici un cliché que l’on retrouve généralement pour évoquer le comportement des séniors envers Internet. Et pourtant ! Loin des idées reçues, les personnes âgées sont de plus en plus présentes sur les réseaux sociaux. Pourquoi un tel phénomène ?

En France, 80% des personnes âgées possèdent au moins un compte sur un réseau social. Un nombre en croissance qui reflète un engouement des séniors pour le digital. Nos aînés sont les jeunes d’hier qui ont vu l’apparition des nouvelles technologies, la télévision. Le digital est une nouveauté en plus.

Facebook ! Le réseau le plus populaire pour les séniors. Malgré le fait que « Fb » est un réseau incontournable, il est de plus en plus délaissé par les jeunes, notamment au profit d’Instagram. Pourtant, sa côte de popularité auprès des personnes âgées augmente chaque année. Plusieurs arguments expliquent cet intérêt :

Il y a tout d’abord une volonté de garder un lien social et de proximité avec la famille, les amis. On peut regarder, partager les photos de ses proches. Cela permet de combattre la solitude et l’éloignement. Skype est également un bon réseau de communication, abordable pour maintenir le contact avec les membres de notre entourage. L’émergence de réseaux tels qu’Instagram et WhatsApp offre un large choix pour communiquer.

Les réseaux sociaux sont aussi une manière pour les séniors de s’amuser avec divers jeux sociaux. Ces parties de plaisir, notamment sur Facebook, sont des passe-temps agréables pour une personne âgée. Ces jeux permettent de développer les capacités cérébrales et d’éviter ainsi certaines maladies.


De nos jours, les réseaux sociaux sont la nouvelle mode. Ils ont remplacé les anciennes formes de communiquer comme la carte postale ou les lettres. Les séniors peuvent donc s’adapter afin de toujours rester connecté avec leur temps.

Les personnes à mobilité réduite (PMR) connaissent des niveaux de dépendance variables selon les situations et les pathologies. Qu’ils aient besoin d’une aide minime pour certaines actions ou d’une assistance plus globale, ils peuvent s’appuyer sur deux catégories de personnes : les aidants et les auxiliaires de vie sociale. Nous souhaitons mettre en avant ces deux acteurs incontournables en présentant leurs spécificités ainsi que leur rôle auprès des PMR.

Différences de statut

La principale différence entre les aidants et les auxiliaires de vie sociale tient à leur statut. Les premiers apportent une aide à titre non professionnel alors que les seconds sont diplômés et exercent en indépendant ou pour des associations.

Des millions d’aidants en France

En France, on compte 11 millions de personnes qui aident un de leurs proches au quotidien. Un tiers d’entre elles viennent en aide à plusieurs PMR, ce sont les multi-aidants. Le soutien apporté est considérable, puisqu’il représente au moins 20 heures par semaine pour un aidant sur quatre ! « Qui vient en aide aux aidants ? » est une question à se poser, quand on sait que plus de la moitié d’entre eux ignorent qu’ils sont aidants et qu’ils bénéficient à ce titre d’un statut et de droits.

Auxiliaire de vie sociale, un métier essentiel et difficile

Le métier d’auxiliaire de vie sociale (AVS) est accessible après le passage d’un diplôme de niveau CAP. Souvent exercée par des femmes, cette profession peine aujourd’hui à recruter. La faute à des conditions de travail difficiles et un salaire rarement plus élevé que le Smic ; sans compter que l’organisation de l’emploi du temps des AVS leur permet difficilement d’atteindre les 35 heures par semaine.

Le rôle des aidants et auxiliaires de vie sociale

Les tâches réalisées par les aidants et les AVS recouvrent généralement les besoins quotidiens de la personne à mobilité réduite. La plupart du temps, aidants et AVS se relaient auprès des PMR connaissant une forte dépendance. Au-delà du bénéfice matériel, les proches comme les professionnels ont un rôle fondamental car ils permettent aux PMR de conserver des liens avec de nombreux acteurs importants.

Une aide indispensable au quotidien

La présence de l’aidant ou de l’AVS facilite grandement la réalisation de différentes tâches quotidiennes :
– l’entretien de l’habitat
– l’alimentation (courses, cuisine et aide à la prise du repas)
– l’accompagnement général pour les sorties, la marche, l’aide au lever et au coucher
– l’hygiène et le confort corporels

Un soutien moral

Grâce à leur écoute active et leur implication dans la stimulation de l’intérêt de la personne à mobilité réduite, les aidants et AVS représentent davantage qu’un simple appui pratique. Ils œuvrent également à prévenir ou diminuer la dépendance, en relation avec d’autres intervenants comme les médecins, la famille, les services sociaux ou les professionnels chargés de l’accessibilité. Espérons que la tendance à remettre sur le devant de la scène certains métiers et activités essentielles bénéficie aussi aux aidants et aux auxiliaires de vie sociale, dont le dévouement est une source d’espoir, de bonheur et de quiétude pour de nombreuses personnes en difficulté.

Lorsque l’âge avance, il est important de rester en forme, que ce soit physiquement et moralement. Voici 5 conseils qui peuvent permettre à un sénior d’être toujours au top malgré la perte de certaines de ses capacités.

Le sport, la première chose à laquelle on pense !

Nous le savons ! le sport est un excellent moyen de rester en forme. Et avec l’âge, le corps se modifie, les capacités respiratoires et cardiaques d’un sénior sont différentes. Il faut privilégier les sports d’endurances. La natation est l’activité la plus adaptée mais d’autres options peuvent être envisagées : vélo, marche à pied ou encore le yoga (pensez aux articulations !). Mais n’oubliez pas un élément essentiel : gardez une bouteille d’eau pour rester hydraté.

Se laver, un moment de détente !

La propreté est indispensable pour notre bien-être. Prendre une douche et un bain est le seul moment de détente durant la journée. Vous transformez votre salle de bain PMR avec tous les équipements adaptés : douche PMRlavabo et vasques PMRWC PMRmeubles adaptés. Vous pourrez profiter pour vous laver en toute sécurité.

Faire travailler son cerveau !

Préserver votre mémoire ! c’est important ! car elle peut perdre en capacité avec l’âge. Les jeux de société (les jeux de cartes ou les dominos par exemple) sont un bon moyen de solliciter votre mémoire. Ce sont aussi des jeux amusants qui permettent de préserver un lien social, importants pour vieillir tranquillement.

Bien manger !

Manger sainement est essentiel pour éviter les problèmes de santé, chez un sénior. Évitez le gras, manger des légumes, et votre corps restera un moteur performant. Le sénior a besoin de vitamines et minéraux pour pouvoir continuer à réaliser d’autres activités.

Appelez vos proches !

Le meilleur réconfort, c’est la famille ! Pour les personnes isolées, garder le contact avec les membres de son entourage garantit une santé morale au maximum. Le sénior peut utiliser les nombreux moyens de communication pour prendre des nouvelles de ses proches.

Prenez ces conseils en considération et portez-vous bien !

« Rester chez soi !  » C’est le souhait de nombreux séniors. La perte d’autonomie accompagnée du vieillissement pose la question de la prise en charge pour les personnes âgées. Faut-il aménager la maison tout en faisant attention aux coûts dépensés pour la rénovation ? Ou les renvoyer dans un centre d’accueil mêmes si les conditions ne sont pas adéquates ?

Les établissements de plus en plus spécialisés...

Un centre d’hébergement possède un facteur essentiel : les soins médicaux peuvent être opérés rapidement. Une personne vulnérable est prise en charge rapidement et soigné efficacement. L’appréhension de la chute est également diminuée (il existe toujours le risque). Ces centres représentent un cadre adéquat et un environnement adapté à l’amélioration des conditions de vie d’une personne en difficulté. Et puis, le fait d’avoir des compagnons séniors brise la solitude et cultive un climat de vie sociale. Pourtant, il y a un hic ! les établissements d’hébergement sont très couteux ! (en France).

... mais il reste la meilleure solution : votre maison !

La maison reste l’endroit dont une personne garde ses habitudes, son histoire. Une personne seule mais qui veut garder son indépendance peut trouver des solutions pour aménager son domicile. Les solutions sont nombreuses. Les lieux les plus dangereux de votre logement sont les escaliers et la salle de bain. On peut alors les adapter. La douche PMR avec barre d’appuisiège PMR ainsi qu’un receveur extra plat sont importants pour assurer la sécurité lors de la toilette du sénior. Les appareils d’accessibilité comme le monte-escaliers ou la plateforme élévatrice permettent l’accès à l’étage supérieur en toute sérénité. Grâce à un marché florissant, l’aménagement PMR de votre intérieur remplace aisément une assistante dans un EPHAD ou maison de retraite. Un problème ! au moindre souci de santé, les soins ne sont pas assurés tout de suite (au contraire d’un EPHAD).

Le maintien à domicile doit rester la priorité mais l’EPHAD ou maison de retraite sont des alternatives fiables (malgré certaines polémiques).

Vous voulez embarquez dans le monde DOM&VIE ? Vous ne vous êtes jamais posé la question ? Et pourtant, une personne en difficulté peut faire confiance à DOM&VIE. Bienvenue dans l’univers qui prône le maintien à domicile.

Les débuts d’une aventure…

« Il était une fois… ». La phrase bateau que tout le monde connait. Et pourtant, tout commença avec deux personnes. On va les appeler les maîtres Alpha. Amis depuis l’enfance, les deux alphas veulent développer un nouvel « eldorado ». Première raison ! Leurs fonctions respectives manquaient souvent de sens. Puis un événement va bouleverser la vie de Alpha premier.

… et le déclencheur d’un nouveau projet

Alpha premier connait les malheurs d’assister à la perte d’autonomie de son grand-père. Il fait appel à Alpha second. Le manque de solution pour l’aménagement et l’absence d’interlocuteur spécialisé sont les raisons principales de cet appel à l’aide. Alpha second a une grande idée : améliorer le quotidien de toutes les personnes en difficulté comme le grand-père d’Alpha premier.

DOM&VIE, un réseau de confiance !

Les années passent ! DOM&VIE connait un développement croissant au fil du temps. De nombreux personnes (qu’on va appeler Bêta) sont sensibilisées par cette cause. Ils deviennent franchisés, partout en France et même maintenant à l’étranger (Belgique par exemple). Indispensables à la croissance du réseau, les bêtas assurent une prestation de qualité pour tous nos clients. Le réseau devient également plus grand avec des personnes qui ont chacun un rôle différent : Epsilon à l’animation pour les franchisés, Oméga pour assurer les achats des franchisés et Gamma pour le service marketing. Douches PMRSalle de bain PMRmonte-escaliers… les solutions « ultimes » pour toutes les personnes vulnérables. Tous ces équipements ont permis à de nombreuses personnes de garder leur autonomie et de vivre chez eux en toute sérénité. D’autres installations tels que la rampe PMR ou la plateforme élévatrice préservent le lien social entre une personne en difficulté et sa famille. Vous avez besoin d’être en sécurité dans votre domicile ? DOM&VIE est le réseau « terminus » pour chacun.

Le temps avance ! Les capacités physiques d’une personne âgée se réduisent ! Il faut alors des solutions adaptées pour aménager le domicile. Voici un baromètre des meilleures solutions pour l’adaptation de votre domicile (en toute subjectivité !)

La douche PMR (8/10)

« Confortable et moderne ! » Voici le slogan de la douche PMR. Avec les années qui passent, la probabilité de tomber augmente, notamment dans les zones à risque (baignoire ou douche standard). La douche PMR offre la sécurité rêvée pour toutes les personnes en difficulté. Elle possède les équipements adéquats. Le siège douche PMR permet de vous installer en toute sérénité. Le receveur extra plat assure la transition vers le siège avec l’aide de la barre d’appui. Je retire deux points car le meilleur reste à venir.

La salle de bain PMR (9/10)

La douche PMR n’est pas le seul équipement qui peut être changé dans une salle de bain. D’autres aménagements peuvent être envisagés. Le lavabo PMR est conçu pour accéder facilement en position assise ou en fauteuil. Pour favoriser vos mouvements, des meubles sont également disposés et adaptés en fonction de vos besoins. Des sèche-serviettes et un large choix de robinetterie sont aussi proposés. Tout est pensé pour vous permettre de faire votre toilette tranquillement.

Le monte-escaliers (9/10)

La solution ultime pour toutes les personnes qui ne peuvent plus monter les escaliers sans faire un effort apparent. Le monte-escaliers réunit les aptitudes d’un ascenseur et permet l’accès d’un étage à un autre. L’installation facile est un atout non négligeable qui répond efficacement et rapidement aux problèmes d’un sénior. Et il s’adapte à toute situation (monte-escaliers tournantmonte-escaliers droitmonte-escaliers extérieur).

Toutes ces solutions et bien d’autres réunis (10/10)

La rénovation de toutes les pièces de votre maison est incontestablement le meilleur choix à préconiser. Votre sécurité est garantie partout dans votre maison. D’autres aménagements offrent une diversité dans l’adaptation de votre maison. La plateforme élévatrice, le lève personne, la cuisine PMR… tant de possibilités qui vont vous donner une impression de deuxième jeunesse. 

Ce n’est plus un secret ! les chutes sont les premiers facteurs d’accidents mortels chez les séniors. Chaque année, un tiers des plus de 65 ans connaissent la chute dans leur propre domicile. Tentative d’explication !

Oh terrible chute !

Il existe plusieurs raisons à une chute. La malnutrition ou un problème de santé peuvent être à l’origine des chutes. Mais un environnement inadapté à la personne, notamment les personnes âgées ou en situation de handicap, peut être le principal facteur d’une chute. Une baignoire difficile à enjamber ou une porte qui gêne et catastrophe ! la chute. Mais il est difficile de trouver la cause exacte d’une chute. On l’explique principalement par une succession d’événements qui sont les éléments déclencheurs de la chute.

Oh terribles conséquences !

Chute lourde, molle ou encore une chute syncopale (malaise ou perte de connaissance), le degré du niveau de la chute peut provoquer les mêmes effets : des blessures physiques (hématome, entorse, fracture…) mais aussi la possibilité d’un traumatisme psychologique. Après une chute, l’espoir de retourner vivre à leur domicile diminue fortement. Et puis, une personne âgée prend conscience de ses limites physiques. La peur de retomber à nouveau devient la hantise d’une personne, essentiellement celle qui est isolée. Choc émotionnel, perte de confiance en soi, l’angoisse de tomber représente un facteur supplémentaire d’une probable chute.

Comment prévenir la chute ?

Pour éviter la chute dans son logement, de nouveaux équipements sont indispensables. La salle de bain est la principale pièce où les chutes sont nombreuses (46%). Il faut alors penser à une rénovation. Si la baignoire devient dangereuse, il faut la remplacer par une douche adaptée (douche à l’italienne par exemple). Les meubles, le lavabo ou les WC PMR peuvent être également adaptés, afin de garantir le plus grand confort dans votre salle de bain. Les escaliers deviennent infranchissables. L’installation d’un monte-escaliers est alors nécessaire. D’autres solutions peuvent suppléer le monte-escaliers : rampes PMRplateformes élévatrices. Ces derniers peuvent être d’excellents atouts pour diminuer le risque de la chute.
Si vous ressentez la peur de tomber, n’hésitez pas à consulter un médecin. Faites attention à vous !

Cela va vous sembler logique ! La famille est assurément pour la plupart d’entre nous le premier point de repère. Pour les personnes âgées, les proches sont essentiels pour lutter contre la solitude, un phénomène qui a tendance à s’accroitre. Explications !

Une tendance inquiétante ! La solitude

Les chiffres sont inquiétants ! Plus de 300 000 personnes sont touchées par la solitude en France. Un quart des séniors vit seul. L’isolement est d’ailleurs plus récurrent en ville. Le principal déclencheur de la solitude est la perte de son époux(se), selon 78% des seniors. D’autres facteurs peuvent expliquer l’isolement : éloignement géographique et générationnel ou encore perte d’autonomie. La précarité renforce le sentiment de solitude. Plus les revenus sont maigres, plus les conditions de vie d’une personne âgée s’aggravent.

Le lien social pour bien vieillir

La solitude est une dure réalité ! le maintien du lien social est donc primordial. Le lien social est « l’ensemble des appartenances, des affiliations, des relations qui unissent les gens ou les groupes sociaux entre eux » La famille est le premier groupe social indispensable à la lutte contre l’isolement. Elle favorise également des meilleures conditions de vie et de santé pour bien vieillir. Les effets sont efficaces : moins de stress, moins de tension, augmentation de l’espérance de vie…le lien social est donc essentiel. L’impact du lien social est fort face à une solitude dommageable pour votre santé. Le manque de lien social est aussi préjudiciable qu’une alimentation déséquilibrée ou l’absence de sport.

La famille ? Pourquoi ?

La famille ! le recours qu’une personne fragile et isolée utilise souvent pour se battre face à l’isolement et l’éloignement. De nos jours, l’apport d’Internet et des messageries instantanées est le premier moyen pour maintenir le contact entre un senior et les membres de son entourage. Il est ainsi nécessaire l’appropriation du numérique par les personnes âgées afin de rester constamment en contact avec leurs proches.

La famille, c’est l’amour. C’est tout ce qui compte.