Aller au contenu principal

Je recherche...

ENTER pour rechercher - ECHAP pour quitter

les aidants sont irremplaçables

aidants Aidants et auxiliaires de vie sociale : irremplaçables !

29 juin 2020

Les personnes à mobilité réduite (PMR) connaissent des niveaux de dépendance variables selon les situations et les pathologies. Qu’ils aient besoin d’une aide minime pour certaines actions ou d’une assistance plus globale, ils peuvent s’appuyer sur deux catégories de personnes : les aidants et les auxiliaires de vie sociale. Nous souhaitons mettre en avant ces deux acteurs incontournables en présentant leurs spécificités ainsi que leur rôle auprès des PMR.

Différences de statut

La principale différence entre les aidants et les auxiliaires de vie sociale tient à leur statut. Les premiers apportent une aide à titre non professionnel alors que les seconds sont diplômés et exercent en indépendant ou pour des associations.

Des millions d’aidants en France

En France, on compte 11 millions de personnes qui aident un de leurs proches au quotidien. Un tiers d’entre elles viennent en aide à plusieurs PMR, ce sont les multi-aidants. Le soutien apporté est considérable, puisqu’il représente au moins 20 heures par semaine pour un aidant sur quatre ! « Qui vient en aide aux aidants ? » est une question à se poser, quand on sait que plus de la moitié d’entre eux ignorent qu’ils sont aidants et qu’ils bénéficient à ce titre d’un statut et de droits.

Auxiliaire de vie sociale, un métier essentiel et difficile

Le métier d’auxiliaire de vie sociale (AVS) est accessible après le passage d’un diplôme de niveau CAP. Souvent exercée par des femmes, cette profession peine aujourd’hui à recruter. La faute à des conditions de travail difficiles et un salaire rarement plus élevé que le Smic ; sans compter que l’organisation de l’emploi du temps des AVS leur permet difficilement d’atteindre les 35 heures par semaine.

Le rôle des aidants et auxiliaires de vie sociale

Les tâches réalisées par les aidants et les AVS recouvrent généralement les besoins quotidiens de la personne à mobilité réduite. La plupart du temps, aidants et AVS se relaient auprès des PMR connaissant une forte dépendance. Au-delà du bénéfice matériel, les proches comme les professionnels ont un rôle fondamental car ils permettent aux PMR de conserver des liens avec de nombreux acteurs importants.

Une aide indispensable au quotidien

La présence de l’aidant ou de l’AVS facilite grandement la réalisation de différentes tâches quotidiennes :

- l’entretien de l’habitat

- l’alimentation (courses, cuisine et aide à la prise du repas)

- l’accompagnement général pour les sorties, la marche, l’aide au lever et au coucher

- l’hygiène et le confort corporels

Un soutien moral

Grâce à leur écoute active et leur implication dans la stimulation de l’intérêt de la personne à mobilité réduite, les aidants et AVS représentent davantage qu’un simple appui pratique. Ils œuvrent également à prévenir ou diminuer la dépendance, en relation avec d’autres intervenants comme les médecins, la famille, les services sociaux ou les professionnels chargés de l’accessibilité. Espérons que la tendance à remettre sur le devant de la scène certains métiers et activités essentielles bénéficie aussi aux aidants et aux auxiliaires de vie sociale, dont le dévouement est une source d’espoir, de bonheur et de quiétude pour de nombreuses personnes en difficulté.

Parce que nous avons en commun le bien-être des personnes fragilisées

Nous pouvons nous rencontrer chez votre bénéficiaire ou votre proche aidé pour étudier gratuitement tout projet d'accessibilité.

Nous sommes là pour vous accompagner !

Remplissez ce formulaire pour être contacté par un de nos conseillers

Inscription à la newsletter

Inscrivez-vous pour suivre toutes les actualités de Dom&Vie